[Total : 13    Moyenne : 3.2/5]

Le mangoustan bio antioxydant est un petit fruit (de la taille d’une prune) arrondi, violet, composé d’une coque épaisse (comme la grenade) et d’un cœur blanc divisé en six quartiers, un peu comme une clémentine.

Sa pulpe, l’arille, a un goût délicat et parfumé, un peu comme le litchi et la fraise. C’est le fruit du mangoustanier, originaire d’Asie du Sud-Est, nécessitant un climat chaud et humide. Il est aussi cultivé dans les Caraïbes. En Occident, le mangoustan est essentiellement consommé en jus, au goût à la fois acide et sucré. Il fait partie de la famille des compléments alimentaires qui pullulent dans les rayons des pharmacies ou des supermarchés.

La chair du mangoustan serait riche en vitamine C, en calcium, en glucides, en magnésium et en potassium. Mais, c’est sa coque qui contiendrait l’essentiel de ses bienfaits grâce aux xanthones (alpha-mangostin), de puissants antioxydants, aux vitamines, aux catéchines.

La médecine traditionnelle chinoise utilise depuis longtemps le mangoustan en son entier : ses feuilles, sa coque, le cœur de son bois, le fruit en lui-même. Il leur sert à soulager la diarrhée, les allergies, les infections, les inflammations, les problèmes de peau, les douleurs abdominales, la dépression, les troubles cardio-vasculaires, les cancers.

Fruit du mangoustanier biologique

Fruit du mangoustanier biologique

Les pays occidentaux s’y sont donc intéressés surtout pour ses antioxydants. et ont découvert que le fruit du mangoustan était un puissant antioxydant. Certains revendeurs le conseillent en cas de troubles de la pré-ménopause, d’incontinence, de douleurs, de Parkinson, de maladies d’Alzheimer, de champignons, de gencives douloureuses, de cataracte, de surpoids, de cholestérol, de diabète, etc.

Stop, n’en jetez plus. A en croire la publicité faite pour le mangoustan, ce serait un fruit miraculeux qui guérit pratiquement tout. Peut-être est-ce réellement le cas d’ailleurs… Mais, dans l’état des recherches actuelles, il est difficile de se montrer aussi enthousiaste.

Aucune étude scientifique sur l’homme n’est venue confirmer ou infirmer les propriétés du mangoustan. Seules des études en laboratoire existent mais elles demandent à être approfondies. Les premières constatations semblent toutefois prometteuses et c’est très bien, c’est une excellente nouvelle. Mais évitons de brûler les étapes et de faire du mangoustan un fruit miracle aux multiples vertus, surtout quand il s’agit de cancers ou de maladies cardio-vasculaires. Autre raison d’attendre avant de se précipiter sur le mangoustan : son prix élevé. On en trouve à près de 15 euros le litre. Ce prix élévé incite donc à se méfier et c’est dommage si vraiment ce fruit est aussi efficace qu’on le dit. Un prix plus raisonnable aurait pu permettre à un plus grand nombre de personnes de tester son efficacité.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*