[Total : 16    Moyenne : 2.8/5]

Le mangoustan bio antioxydant est originaire d’Asie où il est utilisé depuis des siècles, le mangoustan est un fruit aux propriétés thérapeutiques remarquables.

Ce sont les xanthones, présents en grande quantité dans le mangoustan, qui sont à l’origine de ces nombreuses vertus. Anti-inflammatoires, antioxydants, antibactériens… les xanthones sont de véritables cadeaux de la nature. Découvrez un fruit savoureux et excellent pour la santé : le mangoustan !

Qu’est-ce que le mangoustan ?

Le mangoustan est un fruit originaire d’Asie du Sud-Est, de la taille et de la couleur d’une prune. Son écorce est particulièrement dure et renferme une chair blanche, sucrée et délicieuse, découpée en quartiers. Les xanthones, le grand secret du mangoustan, sont des antioxydants particulièrement puissants – les plus puissants découverts à ce jour !

Certains magasins vendent du mangoustan frais mais ils sont rares… C’est surtout sous forme de jus que l’on retrouve ce fruit. Pour bénéficier de ses vertus médicinales, c’est d’ailleurs la meilleure façon de le consommer puisque le jus contient l’écorce broyée du mangoustan, là où se trouvent les précieux xanthones. Acheté frais, le mangoustan n’offre que sa chair à déguster, son écorce étant particulièrement dure.

Le mangoustan bio

Le mangoustan bio

Propriétés du mangoustan

Des propriétés antioxydantes
Si les radicaux libres peuvent être utiles dans certaines situations, il faut savoir qu’en grande quantité, ils sont particulièrement nocifs pour l’organisme. Cancers, maladies dégénératives, cataractes, maladie de Parkinson, affaiblissement du système immunitaire, douleurs musculaires, fatigue chronique… ne sont que quelques exemples des problèmes que peuvent entraîner les radicaux libres à long terme. Les antioxydants peuvent être fabriqués par l’organisme mais aussi être assimilés grâce aux aliments qui en contiennent, comme les légumineuses, les agrumes, les noix, etc. Le mangoustan a été comparé à des aliments particulièrement riches en antioxydants, comme le dourian, un fruit tropical. Les résultats de recherche révèlent que l’action antioxydante du mangoustan est sept fois supérieure à celle du dourian.

Des propriétés immunitaires
Les xanthones ont par ailleurs des propriétés antivirales, antiparasitaires, antifongiques et antibactériennes. Ils sont donc d’une grande aide pour le système immunitaire, constamment sollicité. Pour ne citer que deux exemples, des études ont montré que les xanthones pouvaient détruire le mycobacterium tuberculosis (tuberculose) et la salmonella typhi (fièvre typhoïde).

Des propriétés anti-inflammatoires
Tout le monde sait que les anti-inflammatoires peuvent avoir des effets secondaires, notamment au niveau du système digestif et de de la coagulation sanguine. Le mangoustan lui, n’entraîne pas d’effets secondaires. L’explication est simple : l’enzyme qui cause l’inflammation est appelée COX-2. L’enzyme COX-1, quant à elle, est très bénéfique pour l’organisme. Bon nombre de médicaments anti-inflammatoires inhibent malheureusement les deux enzymes à la fois, d’où les effets secondaires tant redoutés. Ce n’est pas le cas des xanthones que l’on retrouve dans le mangoustan, puisque ces derniers ne s’attaquent qu’à l’enzyme COX-2.

Études sur le mangoustan et ses xanthones

On ne peut parler des recherches menées sur le mangoustan sans nommer le Docteur J. Frederic Templeman. Instigateur de nombreuses études sur les xanthones, ce dernier a écrit un livre, Mangosteen, the X-factor et affirme que le jus de mangoustan va devenir le supplément alimentaire le plus populaire. Inutile de dire que ce chercheur de renom demeure plus que convaincu des bienfaits de ce fruit.

Pierre Laroche, journaliste et rédacteur, est l’auteur du livreLe mangoustan, un fruit santé aux effets surprenants. À travers son ouvrage, on découvre une foule d’informations sur le mangoustan, son histoire, ses bienfaits… ainsi que des témoignages.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*